PARIS (AFP) — Le procès en appel de Bernard Sainz, surnommé « Dr Mabuse », condamné en première instance à trois ans de prison dont 18 mois ferme pour avoir prescrit des substances dopantes à des cyclistes, a été renvoyé jeudi au 5 novembre par la cour d’appel de Paris.

La chambre 2-9 de la cour d’appel a renvoyé l’affaire à une date ultérieure en raison de l’absence de l’avocat de M. Sainz, retenu aux assises.

L’ancien soigneur, 65 ans, qui se dépeint comme un « praticien homéopathe », un « farouche défenseur d’une autre médecine », a connu de nombreux démêlés judiciaires. Il a été condamné pour la première fois le 11 avril 2008 par le tribunal correctionnel de Paris pour des faits datant de dix ans plus tôt.

Le tribunal avait reconnu M. Sainz coupable d’avoir prescrit des substances interdites – corticoïdes, stimulants, stéroïdes anabolisants et EPO – à des cyclistes entre 1998 et 1999, époque de l’affaire Festina, et « exercice illégal de la médecine ».

Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.