NOUVELOBS.COM | 24.06.2009 | 11:50

Sa condamnation à 3 ans de prison avec sursis et 5.000 euros d’amende pour contestation de crimes contre l’humanité vient d’être annulée par la haute juridiction.

Bruno Gollnisch, eurodéputé, délégué général du Front National (Sipa)

Bruno Gollnisch, eurodéputé, délégué général du Front National (Sipa)

Par un arrêt rendu mardi 23 juin, la cour de cassation a annulé la condamnation de Bruno Gollnisch à 3 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d’amende pour contestation de crimes contre l’humanité.
Poursuivi devant la justice lyonnaise pour des propos controversés sur les chambres à gaz, le vice-président du Front National avait été condamné le 18 janvier 2007 par le tribunal correctionnel de Lyon, décision confirmée en appel.

« Je ne nie pas les chambres à gaz »

Le 11 octobre 2004, lors d’une conférence de presse à Lyon, l’élu frontiste avait assuré « ne pas remettre en cause les déportations » ni « les millions de morts » des camps nazis, avant d’ajouter : « Quant à savoir la façon dont les gens sont morts, ce débat doit avoir lieu ».
Interrogé plus spécifiquement sur les chambres à gaz, il avait répondu : « Je ne nie pas les chambres à gaz homicides. Mais je ne suis pas spécialiste de cette question et je pense qu’il faut laisser les historiens en discuter. Et cette discussion devrait être libre ».
M. Gollnisch avait alors formé un pourvoi en cassation. La chambre criminelle de la Cour de cassation a annulé ce mardi la condamnation. Les motivations de l’arrêt ne seront connues que d’ici quelques semaines.
Eurodéputé depuis vingt ans, Bruno Gollnisch est considéré comme le rival de Marine Le Pen dans la course à la succession de Jean-Marie Le Pen à la tête du Front National.
(Nouvelobs.com avec AFP)
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.