AFP 23.02.10 | 16h29
La justice brésilienne a rejeté une demande en dommages et intérêts de la principale église évangéliste brésilienne contre l’influent quotidien Folha de Sao Paulo qui avait publié un reportage sur l’empire médiatique de cette église, a rapporté le journal mardi.Des pasteurs et des fidèles de l’Eglise Universelle du Royaume de Dieu avaient intenté quarante-sept procès à Folha et à l’une de ses journalistes, Elvira Lobato, après un reportage du 15 décembre 2007 sur l’empire de presse monté par les « évêques » qui contrôlent cette église pentecôtiste.

Dans le reportage, Folha relatait que l’église possédait, au nom de 32 de ses membres, vingt-trois chaînes de TV, quarante stations de radios et dix-neuf entreprises dont deux quotidiens, une agence de tourisme, une agence immobilière et même une entreprise de taxis aériens, au total un empire de plus d’un milliard de dollars.

Les plaignants avaient allegué à l’époque des « préjudices moraux » et réclamaient des dommages et intérêts.

Dans son jugement, le juge Alexandre Munoz a estimé que le reportage était « fondé sur une série de documents présentés à la justice » et que « la véracité des informations était clairement démontrée dans les documents ».

Le juge a également considéré que l’article n’avait pas porté préjudice à l’Eglise universelle.

L’avocate des plaignants, Adriana Guimaraes Guerra, a déclaré qu’elle ferait appel.

L’Eglise Universelle du Royaume de Dieu a été fondée il y a plus de trente ans par Emir Macedo, un ancien employé de la loterie de l’Etat de Rio, et revendique plus de six millions de fidèles dans 46 pays, dont la moitié au Brésil.


1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.