AP | 11.07.2009 | 15:03

Le procès de cinq hommes accusés de complicité dans les attentats qui ont fait 166 morts fin novembre dernier à Mumbai (ex-Bombay) doit s’ouvrir la semaine prochaine au Pakistan, a déclaré samedi le ministre pakistanais de l’Intérieur, Rehman Malik.

L’enquête sur leur rôle présumé est « presque complètement terminée » et « leur procès va probablement s’ouvrir la semaine prochaine », a-t-il dit. Ils sont accusés d’avoir apporté leur soutien pour la préparation et l’exécution des attentats, du 26 au 29 novembre 2008 dans la capitale économique indienne.

Neuf des dix assaillants ont été abattus par les forces de sécurité. Le seul survivant du commando, le Pakistanais Mohammed Agmal Kasab, est actuellement détenu en Inde.

Accusé par New Delhi d’appartenir à un mouvement islamiste pakistanais, Lashar-e-Taiba, Kasab a déclaré aux enquêteurs que les attentats ont été planifiés au Pakistan, où se sont entraînés les membres du commando.

L’Inde a demandé l’extradition des cinq suspects, ce qu’Islamabad a refusé, soulignant qu’ils seraient jugés par des tribunaux pakistanais. AP

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.