Annulation de la mise en examen de Vittorio de Filippis

La chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris a annulé vendredi la mise en examen pour « diffamation » de l’ancien directeur de la publication de « Libération », Vittorio de Filippis, ainsi que le mandat d’amener qu’avait délivré la juge d’instruction chargée du dossier. Cette mesure coercitive avait déclenché un vif débat dans la classe politique et conduit le Premier président de la Cour d’appel à diligenter une enquête administrative.

La Cour d’appel a estimé qu’il « ne résulte d’aucune pièce du dossier que Vittorio de Filippis ait eu connaissance d’une convocation du juge d’instruction et qu’il ait refusé de s’y rendre ». Elle a également considéré que le journaliste, qui avait donné son adresse aux enquêteurs, ne risquait pas de prendre la fuite et que, par conséquent son interpellation, le 28 novembre 2008 à 6h45 à son domicile et sa conduite immédiate, menotté, devant le juge « n’étaient pas strictement nécessaires à la poursuite de l’instruction, ni proportionnées à la gravité de l’infraction ».

Le premier interrogatoire de Vittorio de Filippis a également été annulé par la chambre de l’instruction, mais la procédure a été renvoyée à la juge Muriel Josié qui peut de nouveau procéder à une mise en examen du journaliste visé par une plainte de Xavier Niel, le patron de la société Free.

Après son arrestation musclée, Vittorio de Filippis avait été amené au dépôt du Palais de Justice de Paris, où il a été soumis à deux reprises à une fouille au corps, avant d’être présenté au juge d’instruction qui lui a notifié sa mise en examen et l’a remis en liberté. Les réactions d’indignations, tant de la classe politique que des syndicats de journalistes, se sont multipliées par la suite pour dénoncer cette arrestation et ses conditions. AP

L’avocat de Vittorio de Filippis « n’a…

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.