14.07.09 | 18h02

Deux jeunes Somaliens résidant aux Etats-Unis ont été inculpés par un tribunal fédéral de complot visant à soutenir le terrorisme, pour s’être rendus en Somalie et s’y être entraînés à poursuivre le « jihad », selon des documents de justice obtenus mardi.

Leur inculpation par la cour fédérale de Minneapolis (Minnesota, nord), qui remonte à février 2009, leur a été officiellement signifiée lundi, parce que l’un d’entre eux n’a été interpellé que samedi, a précisé à l’AFP l’un des avocats, Paul Engh.

A Minneapolis, où vit l’une des plus importantes communautés somaliennes aux Etats-Unis, des groupes islamistes recrutent des jeunes Américano-somaliens pour venir s’entraîner et combattre dans ce pays ravagé par la guerre civile.

Au moins 17 jeunes Somaliens ont ainsi « disparu » dans la région, a indiqué à l’AFP Omar Jamal, directeur de l’association d’aide juridique Somali Justice Advocacy Center.

Abdifatah Yusuf Isse, 25 ans, arrêté en février, et Salah Osman Ahmed, 26 ans, sont accusés d’avoir « fourni du matériel, des ressources et leur personne (…) dans l’objectif intentionné de comploter pour tuer, kidnapper et blesser des personnes dans un pays étranger ».

Il leur est reproché de s’être rendus en Somalie entre septembre 2007 et décembre 2008 « pour y poursuivre le jihad (la guerre sainte) », précise l’acte d’inculpation.

Seul Salah Osman Ahmed était présent à l’audience de notification des charges lundi tandis qu’Abdifatah Yusuf Isse est en détention. « Je ne peux pas vous dire où il est détenu », a indiqué son avocat Paul Engh.

Le recrutement aux Etats-Unis par des groupes islamistes de jeunes Américano-somaliens pour combattre en Somalie est au centre d’une enquête par le FBI, avait indiqué en mars dernier un responsable de la police fédérale américaine devant le Sénat.

« Nous sommes très préoccupés par ces gens qui lavent le cerveau de ces jeunes et les envoient se battre en Somalie. Nous estimons que c’est un crime », a déclaré Omar Jamal du centre de défense somalien. Il a indiqué que deux autres jeunes Américano-somaliens avaient été tués vendredi dans des combats dans la capitale somalienne.

La communauté d’origine somalienne aux Etats-Unis compte entre 150.000 et 200.000 personnes, principalement installées à Minneapolis.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.