WASHINGTON, 11 septembre (Reuters) – Une cour d’appel fédérale américaine a classé sans suite vendredi des poursuites engagées contre deux Américains employés sous contrat, que des Irakiens accusaient de torture à leur encontre.

L’action en justice avait été intentée en 2004 au nom d’Irakiens disant qu’eux-mêmes ou leurs proches avaient été torturés ou maltraités alors qu’ils étaient détenus par les Américains à la prison d’Abou Ghraïb.

Les plaignants poursuivaient en justice CACI Interational

CACI.N , qui avait fourni des spécialistes des interrogatoires à Abou Ghraïb, et Titan, une filiale de la société L-3 Communications LLL.N , qui avait fourni des interprètes à l’armée américaine.

Par deux voix contre une, la cour d’appel a estimé que ces deux compagnies jouissaient d’une immunité parce qu’elles travaillaient sous contrat pour le gouvernement américain.

(James Vicini, version française Eric Faye)

((Service Informations générales. Tel: 01 49 49 53 34. paris.newsroom@reuters.com. Reuters Messaging: eric.faye.reuters.com@reuters.net))

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.