Un père condamné à trente ans de prison pour avoir jeté son bébé dans la Garonne

Un homme de 37 ans a été condamné mercredi par la cour d’assises de la Gironde à trente ans de réclusion criminelle pour avoir jeté en 2006 son fils, un bébé de 14 jours, qu’il ne désirait pas, dans la Garonne, a-t-on appris de source judiciaire.

Un homme de 37 ans a été condamné mercredi par la cour d’assises de la Gironde à trente ans de réclusion criminelle pour avoir jeté en 2006 son fils, un bébé de 14 jours, qu’il ne désirait pas, dans la Garonne, a-t-on appris de source judiciaire.

Cette condamnation, assortie d’une peine de sûreté de quinze ans, est conforme aux réquisitions de l’avocat général.

Le 28 août 2006, l’accusé, un Bordelais travaillant dans le bâtiment, s’était spontanément rendu à la gendarmerie de Latresne, en banlieue de Bordeaux, pour déclarer que son bébé était accidentellement tombé dans la Garonne.

Quelques heures plus tôt, il avait enlevé le nourrisson au domicile de son ex-compagne. L’homme avait quitté celle-ci en cours de grossesse car il ne désirait pas avoir d’enfant.

L’enquête judiciaire, ouverte pour enlèvement suivi de mort, avait révélé des incohérences dans ses propos. Il avait en effet expliqué que l’enfant était tombé de façon accidentelle alors qu’il se promenait au bord du fleuve à un endroit où les rives sont boueuses et ne permettent pas de se rendre au bord de l’eau.

Le corps du nouveau-né n’a pas été retrouvé.

Une analyse ADN a confirmé que l’homme était bien le père de l’enfant.

L’examen psychologique de l’accusé, pratiqué au cours de l’instruction, fait état de « carences affectives précoces liées à la disparition (de son) père ».

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.