Le député UMP de Belfort, Damien Meslot, a été condamné en appel à 700 euros d’amende avec sursis, pour avoir traité un procureur de « gaucho de merde ».

Nicolas Sarkozy et Damien Meslot

Nicolas Sarkozy et Damien Meslot (sipa)

La cour d’appel de Besançon a confirmé la condamnation de première instance du député UMP de Belfort, Damien Meslot, à 700 euros d’amende avec sursis et à un euro de dommage et intérêt pour avoir traité un procureur de « gaucho de merde », a-t-on appris jeudi 15 octobre de source judiciaire.
Damien Meslot avait été condamné le 20 février 2009 pour « outrage à magistrat » par le tribunal correctionnel de Montbéliard (Doubs).
La cour d’appel a en outre rejeté la demande du député que sa condamnation ne soit pas inscrite sur le bulletin numéro 2 de son casier judiciaire, dans un arrêt rendu mardi.

« Procureur de gauche » ou « gaucho de merde »?

Lors de l’audience du 22 septembre, son avocat parisien, Me Philippe Blanchetier, avait repris les dénégations du député UMP qui réfutait avoir traité le procureur de la République de Belfort, Bernard Lebeau, de « gaucho de merde« . Il ne reconnaissait que les termes de « procureur de gauche« .
La cour a jugé « irrespectueux et outrageants » les propos admis par Damien Meslot qui avait invité Bernard Lebeau à consulter le code de la procédure pénale, en plus de qualifier le magistrat de « procureur de gauche ».
Selon un policier, venu apporter une convocation à sa permanence en mars 2007, Damien Meslot aurait déclaré: « ce gaucho de merde de procureur nous fait chier ».
Après l’incident, le procureur Bernard Lebeau avait porté plainte pour outrage. Il s’était constitué partie civile, réclamant un euro de dommage et intérêt.

(Nouvelobs.com)

NOUVELOBS.COM | 15.10.2009 | 13:31
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.