Agence QMI
Jean-François Racine
19/10/2009 20h45

Partager

Québec - Un animateur de CHOI-FM devant le tribunal
Un animateur de la station fait l’objet d’une poursuite.

© Agence QMI – Archives

QUÉBEC | Plus de trois ans après avoir tenu des propos jugés diffamatoires par l’ex-président du syndicat des employés de la Davie, l’animateur de CHOI Stéphane Dupont devra se défendre devant le tribunal mardi et mercredi.L’ancien président du syndicat des travailleurs du chantier maritime, Richard Gauvin, lui réclame 400 000 $ pour des propos controversés tenus en août 2006.

La corporation qui exploitait le chantier maritime était à ce moment sous la protection de la Loi sur la faillite et le syndic négociait la vente de l’entreprise avec le groupe norvégien Teco. Stéphane Dupont commentait alors les négociations entre les deux parties. Le demandeur a été invité le 28 août 2006 à participer à une tribune téléphonique sur les ondes de la Radio X.

Les propos au cœur du litige auraient été tenus le 17 août et le 28 août. Selon les procureurs de Richard Gauvin, M. Dupont aurait abusé de sa position pour accabler le demandeur de propos blessants et de nombreux préjugés qui ne font qu’attiser la discrimination à son endroit. Une plainte a également été déposée au CRTC.

Les avocats Pépin et Roy, du service juridique de la CSN, dirigent la poursuite. Selon eux, ces propos « incitent à la haine et au mépris » de leur client. M. Gauvin aurait vécu une situation humiliante, un stress, une perte d’image et une perte de réputation tant dans sa vie professionnelle que personnelle.

M. Gauvin réclame 300 000 $ pour diffamation et 100 000 $ à titre de dommages exemplaires. Aucune entente hors cour n’est intervenue entre les deux adversaires et le procès doit s’ouvrir ce matin à Québec. L’animateur devrait témoigner en défense

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.