l’Essor n°16551 du – 2009-10-20 08:00:00

Les travaux de la deuxième session de la cour d’assises ont débuté lundi à la cour d’appel de Bamako

La cérémonie d’ouverture était dirigée par le premier président de la cour, Abdoulaye Issoufi Touré, et s’est déroulée en présence du procureur général de cette institution judiciaire, Souleymane Coulibaly, de nombreux magistrats et membres de la famille judiciaire.
Compte tenu du volume des dossiers, les jugements sont été renvoyés pour lundi prochain (26 octobre). Outre le dossier de l’assassinat du maire de la commune rurale de Yognogo (Koutiala), le rôle de la session totalise 120 dossiers pour 211 accusés. Ces 120 dossiers seront répartis entre deux salles de jugement et seront tous examinés « exactement dans le même délai que les précédentes », comme l’a assuré le président de la cour.
Sur les 120 dossiers au rôle, 43 concernent des cas qui ont tous entraîné mort d’homme. Il s’agit de 4 cas d’infanticide, 16 assassinats, 14 coups mortels, 6 meurtres, 3 parricides. 41 cas sont des crimes d’agressions sexuelles sur des personnes essentiellement composées de femmes et d’enfants mineurs de moins de 13 ans appartenant aux deux sexes, d’où 23 cas de pédophilie, 15 cas de viol et 3 cas d’attentat à la pudeur.
D’autres infractions tels les vols qualifiés (24 cas), incendies volontaires, faux et usage de faux, atteintes aux biens publics figurent au rôle.
Parmi les 211 accusés, figurent 17 femmes et 2 mineurs
Nous reviendrons sur ces assises dans nos prochaines parutions.

Mh. TRAORÉ

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.