AFP 20.10.09 | 13h30

Un tribunal au Malawi a condamné mardi un villageois de 21 ans à dix mois de prison pour avoir monté « illégalement » une station de radio radio communautaire, a annoncé la police.

Gabriel Kondesi, habitant le district de Mulanje (sud de Blantyre), a été condamné à cette sentence car il n’a pas payé une amende 400 dollars (267 euros), selon la même source.

Il a utilisé trois petits transistors radio, une télévision, un écran, un magnétophone et des batteries de voiture pour pouvoir émettre avec sa radio pendant deux mois, a déclaré un responsable des télécoms malawites.

« Avec tous ces gadgets, il a été en mesure de faire sa propre radio illégalement », a déclaré Zadziko Mankhambo, responsable auprès de l’Autorité de régulation et de communications au Malawi (MACRA).

La station du villageois émettait des programmes avec des appels téléphoniques et de la musique pour environ 5.000 personnes.

« C’était plutôt dangereux. C’était une opération illégale », a déclaré M. Mankhambo.

Les reporters au Malawi doivent avoir une licence pour diffuser des programmes sur les ondes des radios.

Le Malawi a 24 stations de radio publiques et une télévision.

L’ancien président Bakili Muluzi possède sa propre station de radio privée, Joy FM, qui a été fermée pendant le scrutin présidentiel tenu en mai et après avoir été accusé d’avoir critiqué l’administration du président Bingu wa Mutharika.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.