NOUVELOBS.COM | 30.12.2009 | 16:33

L’ancien archevêque de Santa Fe a été condamné à 8 ans de prison pour avoir abusé sexuellement un jeune séminariste.

Une église en Argentine (AFP)

Une église en Argentine (AFP)

Un ancien archevêque de Santa Fe, dans le nord-est de l’Argentine, Monseigneur Edgardo Storni, 73 ans, a été condamné à huit ans de prison pour avoir abusé sexuellement d’un séminariste alors qu’il était en fonctions, a-t-on appris mercredi 30 décembre de source judiciaire.
Monseigneur Storni, qui avait été nommé archevêque de Santa Fe en 1984, a été condamné pour avoir abusé sexuellement en 1992 du séminariste Ruben Descalzo. Des faits « aggravés », selon la juge, par sa condition de supérieur hiérarchique de la victime, a souligné cette source judiciaire.

A résidence

En raison de l’âge de l’archevêque qui avait été inculpé en février 2003, la juge, Maria Amalia Mascheroni, a décidé qu’il effectuerait sa peine assigné à résidence.
« Il m’a fait entrer dans ses appartements, à la lumière d’une seule lampe », a déclaré à la justice le séminariste. « Nous avons beaucoup parlé et il m’a convaincu de rester. Nous passions la porte lorsqu’il m’a pris dans ses bras », a-t-il dit. « L’étreinte s’est prolongée, il m’a serré contre lui et il m’a embrassé sur le cou ».

En appel

L’avocat d’Edgardo Storni, Eduardo Jauchen, qui a immédiatement fait appel, a affirmé qu' »on ne pouvait condamner quelqu’un sur la base de soupçons, de rumeurs ou d’accusations », assurant qu’il n’y avait aucune preuve contre son client.
Monseigneur Storni avait démissionné de son poste en 2002 et envoyé une lettre au pape de l’époque, Jean Paul II, dans laquelle il rejetait toute « culpabilité ».
L’ancien archevêque, qui s’était également déclaré innocent peu après devant la justice, avait pris sa retraite dans une ferme de La Falda, dans la province de Cordoba (nord-ouest), appartenant à l’archevêché de Santa Fe.

15 ans de prison

En juin, un autre religieux argentin, le prêtre Julio César Grassi, avait été condamné à 15 ans de prison par un tribunal de la banlieue de Buenos Aires pour avoir abusé d’un mineur dont il était responsable au sein d’une fondation.

(Nouvelobs.com avec AFP)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.