La Voix du Nord

Le 30 juillet 2004, la catastrophe avait fait vingt-quatre morts et 132 blessés. Le 30 juillet 2004, la catastrophe avait fait vingt-quatre morts et 132 blessés.

Le procès de la catastrophe de Ghislenghien qui s’est ouvert ce matin, à 9 h, à Tournai Expo risque d’être long.

Après une suspension en milieu de matinée, l’audience a repris en début d’après-midi avec l’audition du responsable de la conception des plans de l’usine Diamant Boart. C’est sur ce chantier qu’avait eu lieu l’explosion causant la mort de vingt-quatre personnes et en blessant 132 autres, le 30 juillet 2004

Ce matin, le tribunal s’est retiré suite à la demande d’un avocat de deux prévenus qui a sollicité l’audition de six nouveaux témoins dans cette affaire.

Une situation qui avait exaspéré les avocats des parties civiles et les familles des victimes.

Initialement, le procès qui s’est ouvert ce matin, devait durer jusqu’au 30 juin.

Mais les débats ne sont pas encore entrés dans le coeur du sujet ; seuls des détails techniques ont jusqu’à présent été évoqués.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.