Procès : Deux hommes brûlent une femme

AFP

Le procès d’Emmanuel Gauer et de Vincent Stupfler, accusés d’avoir aspergé d’essence et brûlé une jeune femme de 22 ans en 2007 à Illkirch-Graffenstaden près de Strasbourg, s’est ouvert aujourd’hui devant la cour d’assises du Bas-Rhin.
Vincent Stupfler, 29 ans, ami de la jeune femme au moment des faits, et Emmanuel Gauer, 35 ans, sont poursuivis pour « violences en réunion ayant entraîné une mutilation permanente » et « acte de torture sous la contrainte ».

Le verdict est attendu mercredi. Dans la nuit du 6 janvier 2007, les pompiers et les secours étaient intervenus à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin) pour ce qui paraissait être une tentative de suicide par immolation par le feu d’une jeune femme. Interrogée par les enquêteurs, celle-ci avait indiqué dans un premier temps, qu’à la suite d’une dispute avec son amoureux, elle s’était aspergée d’essence pour s’immoler.

Mais à la sortie de son coma fin février, la jeune femme avait finalement donné une version différente. S’il y avait bien eu dispute, c’est son petit ami qui, par jalousie, lui reprochant de ne pas être fidèle, notamment de se prostituer pour s’acheter de la drogue, lui aurait dit « je vais te nettoyer ».

Après avoir mis le feu, les deux accusés avaient emmené la victime sous la douche pour éteindre les flammes. La jeune femme, Magali Duchesne, porte de grave séquelles.
Les deux accusés encourent 20 ans de réclusion criminelle.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.