MOGADISCIO (AFP) — La cour suprême de la région autoproclamée autonome du Puntland (nord-est de la Somalie) a condamné mercredi à trois ans de prison 37 pirates capturés en haute mer par les marines française et américaine et remis aux autorités locales, a-t-on appris de source officielle.

« Après avoir entendu les charges contre les prévenus, accusés d’être des bandits s’attaquant aux navires, la cour les a déclarés coupables et les a condamnés chacun à trois ans de prison », a déclaré le juge Mohamed Abdi Aware, à l’issue de l’audience tenue dans la « capitale » du Puntland, Bosasso.

La semaine dernière, ce même tribunal avait déjà condamné 15 pirates à cette même peine de trois ans de prison.

Dix-neuf des pirates condamnés mercredi avaient été remis aux autorités de la région par la marine française et 18 par la marine américaine après avoir été arrêtés au large des côtes somaliennes, a-t-on précisé de source judiciaire.

Le pirates ont clamé leur innocence devant la cour, affirmant être des « pêcheurs arrêtés illégalement » par des marines étrangères.

Des dizaines de présumés pirates ont été arrêtés ces derniers mois par les forces navales déployées au large de la Somalie.

Nombre d’entre eux ont été remis aux autorités du Puntland en l’absence d’institutions judiciaires nationales dans un pays livré au chaos depuis le début d’une guerre civile en 1991.

Au moins 18 navires et près de 300 membres d’équipage sont détenus par différents groupes de pirates somaliens.

Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.