RTL info

Des viols jamais prouvés, des agressions démenties et énormément d’incohérences dans l’enquête de la police française. Une famille allemande, les Clövers, doit être très bientôt fixée sur le pourvoi en révision qu’elle à déposé devant la Cour de cassation… En 1997, la Cour d’Assises de l’Hérault avait condamné Rudolf Clövers, un père de famille sourd, à douze ans de réclusion, et sa femme Elke à deux ans, pour une série de viols sur leurs jeunes enfants, Sabrina, 8 ans, et Florian, 10 ans, lourdement handicapés. Les Clövers ont toujours clamé leur innocence, leurs enfants démentant toute agression.

Selon leur avocat français, Me Blindauer, l’enquête est bourrée d’incohérences: aucune preuve, le seul témoignage à charge d’une voisine, les auditions des enfants réécrites, des expertises médicales démontrant la virginité de Sabrina.

Les Clövers, désormais divorcés, sont retournés vivre en Allemagne. Leur fille Sabrina espère la révision du procès pour laver l’honneur de son père et pour que la justice française admette qu’elle s’est trompée.

Auteur : Jean-Alphonse Richard

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.