6 août 2009
Un homme de 35 ans a été renvoyé devant la cour d’assises du Val-de-Marne pour viol et violences ayant entraîné la mort d’une octogénaire en 1995 à l’occasion d’un cambriolage.
L’agresseur présumé, qui conteste les faits, a été renvoyé fin juin devant les assises pour « vol avec violence ayant entraîné la mort et viol ». Son procès devrait se tenir en 2010. Cet homme avait été interpellé fin août 2008 à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) après avoir été confondu par son empreinte génétique.
En septembre 1995, une femme de 84 ans avait été retrouvée morte à son domicile d’Ormesson (Val-de-Marne), étranglée avec un bas en nylon et portant des traces de coups. Des bijoux ainsi que de l’argent avaient été dérobés dans le pavillon où la vieille dame vivait seule.
Des traces de sperme retrouvées sur la victime et à différents endroits du pavillon, ainsi qu’un gant jeté dans une poubelle près d’un abribus à proximité des lieux, avaient permis aux enquêteurs de la brigade criminelle de relever un ADN, mais le fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) n’existait pas encore.
L’enquête s’était conclue par un non-lieu en 1999.  En 2005, la fille de la victime avait demandé par courrier au parquet de Créteil que cet ADN soit comparé avec les empreintes du FNAEG.
Le fichier avait finalement recoupé en 2008 la trace génétique de l’agresseur présumé avec celle d’un homme condamné pour violences et vol, habitant dans le secteur d’Ormesson.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.