Des islamistes jugés à Düsseldorf pour des projets d’attentats, notamment contre des intérêts américains, sont passés aux aveux, indique l’un des avocats de la défense.
AFP | 18.06.2009 | 12:46

“Mon client a commencé à faire des aveux devant la BKA”, la police criminelle fédérale, a déclaré Me Dirk Uden, avocat de Fritz Gelowicz, le cerveau présumé de la cellule terroriste qui comparaît depuis fin avril en cour d’assises spéciale. “J’estime qu’il s’agit de vastes aveux”, a-t-il précisé.

Selon lui, les quatre accusés devaient tous avouer devant les policiers, comme ils l’avaient annoncé au tribunal le 9 juin lors de la 15e audience.

“Le procès reprendra mercredi au lieu de mardi, afin que les interrogatoires par la BKA puissent être terminés d’ici là”, a précisé Me Uden. “En ce qui concerne mon client, il a commencé à être entendu mardi. J’étais là-bas pendant deux jours. Aujourd’hui c’est mon collègue”, a-t-il précisé.

La police criminelle fédérale s’est refusée à tout commentaire “sur la procédure en cours”.

Un porte-parole du tribunal de Düsseldorf (OLG) où se tient le procès a confirmé que le procès reprendrait mercredi matin, l’audience de mardi ayant été annulée. “Au vu des informations dont nous disposons actuellement, les accusés parleront eux-mêmes devant la cour”, a-t-il dit.

Fritz Gelowicz, Daniel Schneider, Adem Yilmaz et Atilla Selek, âgés de 23 à 30 ans, sont accusés d’avoir préparé des attentats à la voiture piégée en Allemagne censés viser en priorité des cibles américaines, comme la base militaire de Ramstein (ouest).

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.