Me Delarue : « Nous avons un certain sentiment d'injustice ».

Me Delarue : « Nous avons un certain sentiment d’injustice ».

publicité

Le 15 juin dernier, Guy Guérillon, un policier à la retraite, a été acquitté par la cour d’assises de l’Oise devant laquelle il comparaissait pour le viol d’une jeune femme d’origine algérienne survenu le 23 août 1994 dans les locaux de l’antenne du commissariat au quartier Saint-Jean. Les jurés ont estimé que les charges étaient insuffisantes. Dans cette affaire, l’avocat général avait requis une peine de cinq ans de prison avec sursis.

La victime était ressortie du procès effondrée. Seule solution pour qu’elle obtienne un second procès, que le procureur général fasse appel à la condamnation. Mercredi, il a rendu sa décision : il ne le fera pas. Me Hubert Delarue est scandalisé : « C’est un nouveau jour de tristesse pour l’institution judiciaire. Le procureur général a dit à la victime qu’il ne doutait pas de son honorabilité et de son honnêteté; c’est bien, mais ce n’est pas suffisant ! Cette femme était en droit d’avoir un deuxième procès. »

Après l’annonce de l’acquittement, Me Djamila Berriah, avocate de la partie civile, avait estimé qu’il « n’est pas toujours facile de condamner un policier ou un ancien policier ». Me Delarue va dans le même sens après le refus du procureur général de faire appel : « Nous avons un certain sentiment d’injustice. C’est une occasion manquée de montrer que l’on soit une jeune femme issue de l’immigration ou policier, la justice est la même pour tous. »

Rappelons que le policier avait reconnu avoir eu une relation sexuelle avec la jeune femme sur son lieu de travail, mais selon lui, elle était consentie. Guy Guérillon aura donc eu pour seule sanction la confiscation de sa médaille.

Me Hubert Delarue a indiqué que l’affaire sera portée devant la Cour européenne des droits de l’homme.

G.L.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.