belga

Mis en ligne le 24/12/2009

Le juge a ordonné au gouvernement de mettre en place un mécanisme pour protéger les eunuques, (naturels ou qui ont subi une intervention chirurgicale).

Le président de la Cour suprême du Pakistan a ordonné au gouvernement de reconnaître les eunuques comme un genre à part, un premier pas vers la reconnaissance des droits de cette minorité de travestis et transsexuels, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. « Le juge Iftikhar Muhammad Chaudhry a ordonné au gouvernement d’ajouter un troisième genre sur les cartes d’identité nationales », a annoncé à l’AFP l’avocat Mohammad Aslam Khaki, qui avait soumis une pétition en ce sens à la Cour Suprême, la plus haute juridiction du pays.

Le juge a également ordonné au gouvernement de mettre en place un mécanisme pour protéger les eunuques, également appelés « hijras » en Asie du Sud, face notamment au harcèlement policier, et les aider à faire valoir leurs droits en matière d’héritage, a-t-il ajouté.

Almas Bobby, un porte-parole de la communauté eunuque au Pakistan, marginalisée au sein d’une société musulmane conservatrice, a salué cette annonce et remercié le juge Chaudhry de leur donner ainsi des droits.

En Inde, voisin et traditionnel rival du Pakistan, les eunuques (naturels ou qui ont subi une intervention chirurgicale) ont gagné cette année une bataille de longue date en obtenant le droit d’être classés comme un genre à part, distinct des hommes et des femmes, sur les listes et cartes électorales.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.