AP |

Le procès de l’ancien président israélien Moshe Katsav s’est ouvert jeudi à Tel Aviv. Katsav est jugé pour le viol sur une de ses anciennes collaboratrices et pour des agressions sexuelles et harcèlement sur deux autres de ses collaboratrices.

Après cette audience préliminaire, le panel de juges a fixé la date du début des audiences au 1er septembre.

« Je m’embarque pour une longue et difficile bataille pour laver mon nom et je promets une nouvelle fois que, avec l’aide de Dieu, j’en sortirai innocent », a dit Moshe Katsav aux journalistes avant d’entrer dans le prétoire.

Moshe Katsav, aujourd’hui âgé de 63 ans, avait démissionné en juin 2007, deux semaines avant la fin de son mandat de sept ans, après avoir été accusé par quatre anciennes collaboratrices de viol, agressions sexuelles et harcèlement. Le Prix Nobel de la paix Shimon Pérès lui a succédé.

L’ancien président, qui clame son innocence et se dit victime d’un complot politique, avait souhaité aller devant la justice pour laver son honneur et être blanchi.

En 2008, il avait donc renoncé à un accord conclu avec l’accusation, qui lui aurait permis d’éviter une peine de prison en plaidant coupable. L’accord annulait les chefs les plus graves, ceux pour viol, garantissant ainsi à Moshe Katsav qu’il ne ferait pas de prison ferme. AP

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.