LEMONDE.FR avec AFP | 19.11.09 | 18h56  •  Mis à jour le 19.11.09 | 18h56

Un juge fédéral américain a rendu une décision pointant la responsabilité des ingénieurs de l »armée de terre dans les ruptures de digues ayant entraîné les inondations meurtrières de La Nouvelle-Orléans (Louisiane, sud) après l »ouragan Katrina.

« L »indifférence du corps [des ingénieurs] et son incapacité à remplir ses missions ont eu pour conséquences des pertes en vies humaines et en biens matériels catastrophiques et dans des proportions sans précédent », écrit le juge Stanwood Duval dans ce document de 189 pages rendu public mercredi 19 novembre. « De plus, non seulement le corps savait, mais il avait reconnu en 1988 que le canal MRGO [Mississippi Gulf-River Outlet] menaçait des vies humaines […] et pourtant il n »a pas agi à temps pour empêcher le désastre mobile casino qui a suivi la survenue de l »ouragan Katrina », écrit-il.

Le juge précise que la protection que leur statut offre aux ingénieurs de l »armée de terre ne s »applique pas à leur responsabilité concernant les voies navigables. Selon le journal local New Orleans Times Picayune, la somme de 720 000 dollars attribuée à trois propriétaires lésés et à une entreprise va désormais entraîner quelque 100 000 nouvelles plaintes devant la justice, ce qui pourrait coûter des milliards de dollars au gouvernement. Le gouvernement devrait faire appel de la décision du juge Duval.

L »ouragan Katrina avait touché terre à La Nouvelle-Orléans le 29 août 2005 et détruit les fragiles digues entourant la ville. La montée des eaux et les vents violents avaient ravagé des quartiers entiers, faisant près de 1 500 morts.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.