Libéré après 23 ans de prison

Erreur judiciaire?

Mise à jour le samedi 19 décembre 2009 à 7 h 02

Frank Ostrowski
Photo: La Presse Canadienne /Steve Lambert

Frank Ostrowski

Au Manitoba, un homme de 60 ans emprisonné depuis près de 23 ans vient d’être libéré sous conditions.

Il s’agit de Frank Ostrowski, un ancien vendeur de drogue qui a été jugé coupable d’avoir ordonné l’assassinat de Robert Nieman pour une affaire de dette de stupéfiants. Il purgeait une peine de prison à vie.

M. Ostrowski a toujours clamé son innocence et le gouvernement fédéral a accepté de rouvrir son dossier pour déterminer s’il n’y a pas eu une erreur judiciaire.

À l’époque du procès, le jugement de culpabilité envers Frank Ostrowski reposait notamment sur le récit d’un témoin qui avait accepté de collaborer avec la justice en échange de l’abandon d’accusations contre lui.

Cependant, les avocats de Frank Ostrowski de même que le jury n’avaient pas été informés de cette entente.

« J’ai été emprisonné à tort et reconnu faussement comme meurtrier. C’est très dur », a lancé M. Ostrowski peu après avoir été remis en liberté sous conditions.

Ce dernier n’est pas le seul à faire l’objet d’un processus de révision judiciaire dans la province. En effet, plusieurs condamnations sont actuellement sous révision au Manitoba. Un juge à la retraite a d’ailleurs été choisi pour faire le tour de 8 dossiers où des erreurs judiciaires auraient peut-être été commises.

Radio-Canada.ca avec Presse canadienne

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.