PARIS – L’administration de la justice française a annoncé aux surveillants de prison et aux magistrats de plusieurs cours d’appel le report en 2010 du paiement d’astreintes, d’heures supplémentaires, dimanches et jours fériés travaillés.

L'administration de la justice française a annoncé aux surveillants de prison et aux magistrats de plusieurs cours d'appel le report en 2010 du paiement d'astreintes, d'heures supplémentaires, dimanches et jours fériés travaillés. (Reuters/Régis Duvignau)L’administration de la justice française a annoncé aux surveillants de prison et aux magistrats de plusieurs cours d’appel le report en 2010 du paiement d’astreintes, d’heures supplémentaires, dimanches et jours fériés travaillés. (Reuters/Régis Duvignau)

Cette décision, confirmée par le ministère de la Justice, a suscité la colère des syndicats. FO appelle les personnels pénitentiaires à des « mobilisations » mardi devant plusieurs prisons. Les gardiens n’ont en principe pas le droit de grève.

« L’année 2009 a déjà été bien difficile pour les agents en terme de souffrance au travail, il serait donc indécent que vous ne preniez pas les mesures nécessaires pour que le paiement des heures effectuées et des primes se fasse en temps et en heures« , écrit la CGT dans une lettre à Michèle Alliot-Marie.

La ministre de la Justice dit « comprendre l’émotion des surveillants« . et admet que « la situation n’est pas satisfaisante« , a dit un porte-parole du ministère. Les sommes dues seront payées en janvier, promet la ministre.

Au 1er décembre, les prisons étaient en état de surpopulation avec 62.181 détenus pour environ 53.300 places.

L’Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire) a écrit aussi à Michèle Alliot-Marie pour se plaindre du report de paiement des astreintes, soulignant qu’il s’agissait de sommes modestes. Leur tarif est de 30 euros bruts par jour.

« Les magistrats ne peuvent se transformer en banquiers de l’Etat« , écrit le président de l’USM, Christophe Régnard, en demandant que le dû soit payé avant le 31 décembre.

Il menace la ministre d’une action en justice, « pour que l’Etat respecte ses agents et ses engagements« . Joint par Reuters, son cabinet a déclaré: « Le ministre a été saisi d’une difficulté sur laquelle nous travaillons actuellement« .

Par Reuters, publié le 14/12/2009 à 18:11

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.