Le procès de "l'homme qui met la main sur la bouche"

  • Arnaud Blanchard, soupçonné de viol et d’agressions sexuelles sur des garçons adolescents à la fin 2006 à Paris, comparaît à partir de lundi à Paris.

  • Il avait déjà été condamné en 2004 pour des faits similaires et était sorti de prison en octobre 2006.

A.Ga. – le 28/09/2009 – 05h00

Le mode opératoire était toujours le même : des petites victimes suivies jusque dans le hall de leur immeuble, une main sur la bouche, puis les attouchements. Arnaud Blanchard, un jeune homme de 30 ans, comparaît à partir de lundi devant la cour d’assises de Paris, accusé de viol et d’agressions sexuelles sur des adolescents.

Celui que les enquêteurs surnomment « l’homme qui met la main sur la bouche » avait déjà été condamné pour des faits similaires en 2004. Il était sorti de prison en octobre 2006. Ses pulsions l’auraient très rapidement repris puisque les nouvelles agressions, dont on l’accuse, datent de novembre et décembre 2006 : un viol et cinq agressions sexuelles, tous commis sur des garçons âgés de 10 à 12 ans, dans les beaux quartiers de Paris. Arnaud Blanchard a été identifié grâce à son ADN, retrouvé sur cinq des six scènes des agressions. Le procès est prévu jusqu’à mercredi.

SOURCE

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.