La motion des avocats de l’ex-président du Sugar Industry Labour Welfare Fund (SILWF) a été rejetée par la Cour.

Ses avocats avaient présenté une motion demandant que l’information judiciaire soit rayée. Ils n’ont invoqué que la section (4) de la Public Officers Protection Act qui impose un “time-bar” de deux ans pour loger un procès au civil ou au criminel. Or, c’est en novembre 2008 que l’affaire a été logée alors que le forfait aurait été commis en 2005.

Malgré cela, la Cour a décidé de maintenir le procès.

Bidianand Jhurry a été interpellé suite à des allégations de trafic d’influence dans l’exercice de recrutement des Community Welfare Assistants au SILWF en avril 2005.

Kunal Gauzee

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.