Le 1er décembre 1921, Landru est condamné à mort

Né à Paris le 12 avril 1869, fils d’un chauffeur et d’une couturière, Henri-Désiré Landru est un célèbre criminel français de la fin du XIX ème siècle surnommé « le Barbe-Bleue de Gambais ». Après avoir fait l’Ecole des Frères, il officie comme sous-diacre à l’Eglise Saint-Louis-en-l’Ile. Il rencontre Marie-Catherine Rémy avec qui il a quatre enfants. Il pratique par la suite de nombreux métiers et crée une fabrique de bicyclettes à pétrole. Il commet sa première escroquerie en disparaissant avec l’argent de commandes jamais livrées et continue avec ces dernières chaque fois sous un nouveau nom. Il collectionne les condamnations, parvenant à sortir de prison grâce à des expertises psychiatriques qui le déclarent d’un état mental maladif. Après avoir fêté ses fiançailles avec une certaine Jeanne Isoré, il disparaît et est à nouveau condamné pour escroquerie. Récidiviste, la justice ordonne que sa peine se déroule au bagne de Guyane. A partir de 1915, il monte une nouvelle escroquerie en achetant un garage puis prend la fuite, activement recherché par la police. Pour subvenir aux besoins de sa famille, il se fait passer pour veuf et décide de séduire des femmes seules et surtout riches. Après leur avoir fait signé une procuration sur leurs comptes bancaires, il les tue et fait disparaître les corps. Bénéficiant du contexte de la première Guerre mondiale, personne ne s’en rend compte. Il est démasqué par une amie d’une de ses victimes et est arrêté le 12 avril 1919. Ses affaires personnelles sont examinées et le lien est dévoilé grâce au carnet dans lequel il notait le nom de ses victimes. Le procès s’ouvre le 7 novembre 1921 devant la cour d’assises de Versailles, il passionne le public. Après avoir nié le meurtre de onze femmes, Landru concède les avoir volées. Il est condamné à mort le 1er décembre 1921 puis sera guillotiné le 25 février 1922.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.