Associated Press (AP)

Xinjiang - La justice chinoise s'apprête à délivrer des mandats d'arrêt
Un important dispositif policier a été déployé, notamment autour de la Mosquée Blanche à Urumqi, principal lieu de culte musulman de la ville.

© AP Photo

Les 433 mosquées d’Urumqi, capitale régionale du Xinjiang (nord-ouest), ont été ouvertes à l’occasion de la prière du vendredi, a rapporté l’agence officielle Chine Nouvelle.

Certaines de ces mosquées étaient fermées la semaine dernière après les émeutes interethniques du 5 juillet qui ont fait 192 morts et 1721 blessés selon un dernien bilan officiel. Ajourd’hui, un important dispositif policier a été déployé, notamment autour de la Mosquée Blanche à Urumqi, principal lieu de culte musulman de la ville.

Une grande banderole rouge, sur l’édifice, invitait les fidèles à «soutenir l’unité ethnique et s’opposer au séparatisme ethnique».

Lors de son prêche, l’imam -dont la nomination est supervisée par les autorités- a réaffirmé la ligne officielle, a expliqué un fidèle qui a requis l’anonymat.

«L’imam nous dit d’être pacifiques et de travailler à l’harmonie sociale, de prendre soin de nos entreprises et de nos familles. Ils nous a dit également de ne pas boire et ne pas fumer», a ajouté le fidèle.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.