Kosovo: la justice serbe inculpe d'anciens séparatistes de crimes de guerre

AP | 26.06.2009 | 15:07

La justice serbe a inculpé vendredi de crimes de guerre 17 anciens séparatistes albanophones du Kosovo, accusés de meurtres, viols et torture de civils serbes.

Selon l’acte d’accusation, ils sont inculpés en relation avec l’enlèvement de 159 Serbes et la mort d’au moins 51 d’entre eux dans la ville de Gnjilane dans l’est du Kosovo, alors province serbe, à la suite de la guerre de 1998-1999. Ils sont accusés de « meurtre, viol, détention, mutilation, torture et pillage ». Ils encourent jusqu’à 20 ans de prison.

Neuf des 17 hommes ont été arrêtés en décembre dans une région serbe à majorité albanophone à la lisière du Kosovo. Huit des suspects sont en fuite.

La guerre au Kosovo a éclaté quand Belgrade a tenté d’écraser la rébellion des séparatistes albanophones de l’UCK (Armée de libération du Kosovo) et s’est achevée par 78 jours de frappes de l’OTAN sur la République fédérale de Yougoslavie, qui forcèrent l’armée et la police serbe à se retirer du territoire. Après la fin du conflit, les suspects sont accusés d’avoir lancé des représailles sur la minorité serbe du Kosovo, dont 90% des deux millions d’habitants sont d’origine albanaise.

Sous administration de l’ONU pendant près d’une décennie, le Kosovo a proclamé l’an dernier son indépendance, qui n’est pas reconnu par la Serbie.

Par ailleurs, des autorités serbes ont dénoncé vendredi la libération de l’ancien Premier ministre du Kosovo Agim Ceku en Albanie. Un tribunal bulgare a ordonné jeudi qu’il soit relâché, deux jours après son arrestation sur la base d’un mandat d’arrêt international émis par la Serbie qui l’accuse de crimes de guerre. Le ministre serbe des Affaires étrangères Vuk Jeremik a dénoncé « un sérieux coup porté à la justice internationale ». AP

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.