L’histoire paraît incroyable, mais elle est pourtant véridique. Elle démarre l’été dernier, au casino de Perelada. James Duchemin, un Nordiste domicilié à Perpignan, fait la connaissance d’un individu qui lui propose les codes d’accès aux agences de la Banque Populaire dans l’Aude, les P.-O. et l’Ariège. Chose incroyable, le code à six chiffres est le même pour toutes les agences : 11-66-09.
Une fois à l’intérieur, il suffit de se diriger vers le guichet réservé aux convoyeurs de fond et de taper un nouveau code, on ne peut plus simple : 0000. Et là encore, c’est un code identique dans les succursales de la Banque Populaire pour les trois départements !James Duchemin achète les codes pour 850 € à son interlocuteur. Après une première tentative avortée, il réussit à

s’introduire dans l’agence de Prades, la nuit du 31 août et repart sans être inquiété. Le lendemain, il effectue la même opération à Thuir.
Entre le 11 et le 19 septembre, il effectue cinq nouvelles tentatives, avec plus ou moins de succès. Il réussit à retirer quelques milliers d’euros à Bram, après avoir échoué à Espéraza, Carcassonne, Saint-Paul-de-Fenouillet et Sigean.
Le 19 septembre 2008, ce Catalan de 31 ans commet un excès de vitesse sur la D 118, entre Limoux et Quillan. Il s’enfuit en voyant les gendarmes, mais sera interpellé peu après. Aussi, en plus des nombreux « vols et tentatives de vol à l’aide d’une entrée par ruse », le prévenu devait répondre de « refus d’obtempérer à une sommation de s’arrêter » et « mise en danger de la vie d’autrui », vendredi, en correctionnel.
Son avocat, M e Nicolau, a souligné la facilité avec laquelle il s’introduisait dans les banques. « Le comble, c’est que des types avaient été arrêtés il y a deux ans après avoir utilisé ces mêmes codes et que ceux-ci n’avaient pas été changés depuis ! ». La défense a également souligné que la banque avait mis près de trois semaines avant de porter plainte. Les trois vols réussis à Prades, Thuir et Bram avaient rapporté 13 000 €. Celui-ci a déjà purgé quatre mois de prison à titre provisoire. Mais vendredi, il a été condamné à deux ans de prison, dont 18 mois avec sursis.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.