La cour d’assises du Val-de-Marne a condamné mercredi à dix ans de prison un Malien de 30 ans accusé d’avoir tué à Thiais en 2007 un cousin de son village d’origine qui lui devait 1.020 euros.

Durant son réquisitoire, l’avocat général avait demandé une peine de 8 à 10 ans de prison contre l’accusé, estimant qu’il avait tué sa victime de manière préméditée.

Le tribunal n’a pas retenu la notion «d’intention homicide», mais l’a néanmoins condamné à la peine de 10 ans requise par le parquet.

Les faits remontent au 15 septembre 2007, l’accusé et la victime, qui portaient le même nom et habitaient tous deux dans un foyer pour travailleurs immigrés à Thiais (Val-de-Marne), en étaient venus aux mains lors d’une dispute liée à une dette de 1.020 euros de stupéfiants que l’auteur des coups entendait se faire régler.

Frappé à coup de barre de fer, l’accusé a riposté avec un couteau

L’accusé, agressé à coups de barre de fer par la victime, était allé chercher un couteau et avait porté plusieurs coups à cet homme de 32 ans présenté comme son «cousin», originaire du même village que lui au Mali. L’autopsie avait montré que la victime avait été touchée à six reprises, dont un coup porté près de l’aisselle qui avait entraîné la mort.

Durant les deux jours du procès, l’accusé, présenté par des témoins comme quelqu’un de «gentil» et «serviable», s’est excusé à plusieurs reprises, assurant n’avoir pas voulu tuer la victime. Il s’est déclaré prêt à «assumer les conséquences» de ses actes.«Mon client a voulu porter des coups, c’est indéniable. Mais ce n’est pas un meurtrier», a plaidé son avocat, Me Thibaut Rouffiac, soulignant que «si la victime n’avait pas été chercher une barre en fer, il ne serait jamais revenu avec un couteau».

En 2003, l’accusé avait déjà été condamné à un mois de prison avec sursis pour «séjour irrégulier» sur le territoire français, et se trouvait en état de récidive légale.

Leparisien.fr

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.