Il a brûlé son codétenu : le procès encore renvoyé

La Voix du Nord

Pour la troisième fois John G. s’est assis dans le box en vue de son procès pour avoir grièvement brûlé son codétenu, le 20 avril à la maison d’arrêt de Béthune. Le rapport d’expertise médical de la victime n’étant pas encore connu, le procès a, une nouvelle fois, été renvoyé au 15 septembre.

Hier après-midi, John G. ne sera resté que quelques minutes dans le box. Cinq minutes pour entendre qu’il ne serait pas encore jugé cette fois. Son avocat, Me Dubout l’avait déjà informé. Le président Pichoff a, sans s’attarder, expliqué la raison de ce nouveau renvoi : « Il nous manque le retour de l’expertise au niveau de la victime ». Une expertise pourtant demandée lors de la seconde audience, le 12 mai (lire notre édition du 13 mai).

Une troisième expertise

Ce jour-là, alors que les débats étaient déjà bien lancé, les juges avaient évoqué l’existence de deux certificats médicaux établis pour la victime, le codétenu qui a été ébouillanté (dos touché à 75 % mais aussi thorax et visage). L’un faisant état d’une incapacité temporaire de travail (ITT) de quatre jours, l’autre de quinze jours. Ce qui, pour John G. peut changer beaucoup de choses, d’autant qu’il est en état de récidive légale. Le procureur avait rappelé que « pour une ITT inférieure à 8 jours, la peine encourue est de 3 ans avec une peine plancher d’un an. Pour une ITT supérieure à 8 jours, on passe à 5 ans encourus pour une peine plancher de deux ans ». Me Dubout avait, dès lors, refusé que son client soit jugé et avait demandé un report de l’audience. D’autant que les versions sur ce qui s’est passé ce soir là dans la cellule divergent.

La troisième expertise, réalisé par un médecin légiste, revêt en effet une importance capitale. Elle sera finalement étudiée le 15 septembre, lors de la quatrième audience de ce procès initialement prévu en comparution immédiate. D’ici là John G. reste en détention où il purge une autre peine. •

S. D.

1 réponse
  1. liza
    liza says:

    lmon cousin n’est pas un criminel sa peine est trop lourde injustice de merde.toujours la quand il ne faut pas mais jamais la quand il fut agir.regarder tous ces crininels en liberté.ils y en a qui violeent des enfants et il sont en liberté.et parlons de fourmiret qu’a violer des vingtaines de gamines de gamines et cet enfoiré fait encor galeré la justice toujour pas retrouver les corps de ces pauvres gamines!!!!mais n’oublier JAMAIS que mon cousin n’est pas un criminel mais juste un humain qui mérite de vivre a l’extérieur de ces putains de barreaux…courage a mon cousin

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.