Elle avait tué sa mère, atteinte de sclérose en plaques, qu’elle soignait depuis 18 ans. Verdict vendredi après-midi.

© MaxPPP

La cours d’assises de Lyon a requis huit ans de prison vendredi à l’encontre de Josiane Humbert. Cette femme de 52 ans est accusée d’avoir assassiné en 2005 sa mère atteinte de sclérose en plaques en l’étouffant avec une couverture. Le verdict est attendu vendredi après-midi.

L’avocate générale qui a détaillé un « mode opératoire archaïque, sordide, pratiqué par une personnalité dominante et qui révèle une détermination certaine » a demandé une « peine d’équilibre ». Lors de son réquisitoire, elle a rappelé combien la victime, âgée de 76 ans au moment de son décès et décrite par nombre de témoins comme « gentille, gaie et généreuse », « pensait à être autre chose qu’un poids pour sa fille ».

Poursuivie pour assassinat, Josiane Humbert a reconnu avoir étouffé la malade, clouée sur un fauteuil roulant, traitée à la morphine en raison de ses douleurs mais qui n’était pas en fin de vie, le jour de la Fête des mères, le 29 mai 2005. Ce soir-là, Josiane Humbert affirme que sa mère souffrait beaucoup. « Elle m’a dit ‘aide-moi, fais quelque chose’, et je l’ai interprété comme une aide à mourir », a expliqué l’accusée au cours du procès. Mais aucun témoignage n’est venu conforter le souhait de mourir de la septuagénaire.

Plus tôt, l’avocat des deux soeurs de la victime, parties civiles, a contesté le « meurtre par amour ». « Mme Humbert avait pour sa mère une relation encadrante, entourante, enfermante, excluante et enfin étouffante », dans tous les sens du terme », a affirmé Me Alain-Xavier Spee.

Le mari de Josiane Humbert est également poursuivi pour non-dénonciation de crime. L’avocate générale a requis deux ans de prison avec sursis contre lui.

© Europe

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.