AFP
Le procès de deux femmes, âgées 31 et 17 ans au moment des faits, accusées du meurtre d’un handicapé en septembre 2007 s’est ouvert aujourd’hui à Bobigny devant la cour d’assises pour mineurs de Seine-Saint-Denis.

Les deux femmes sont poursuivies pour « homicide volontaire sur personne vulnérable », « administration de substances nuisibles » et « vols en réunion sur personne vulnérable ».
Elles sont soupçonnées d’avoir tué Tahar B., un handicapé âgé de 38 ans, puis d’avoir brûlé son corps au Pré-Saint-Gervais.

Tahar entretenait une relation avec l’une des femmes depuis un mois et s’était rendu au domicile de la plus âgée à l’occasion d’un anniversaire. Les deux femmes en auraient alors profité pour droguer la victime avec des somnifères avant de lui voler sa carte bancaire pour aller faire des achats divers.

A leur retour, elles auraient étouffé le jeune homme avant d’entreposer le corps dans la cave de l’appartement durant trois jours puis de le transporter dans un jardin public de la ville et d’y mettre le feu à l’aide d’essence.

Lors de leur interpellation les deux femmes ont reconnu leur participation aux faits mais se sont mutuellement rejeté l’organisation du projet. Le verdict est attendu vendredi.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.