[Dimanche 26/07/2009 11:11

Une secrétaire, licenciée par son patron qui lui avait demandé si elle était enceinte, touchera des indemnités conséquentes. Le tribunal a décrété que son employeur devait lui verser des dommages et intérêts s’élevant à 70 000 shekels. Elle n’a travaillé que quatre jours dans l’entreprise et a conclu un accord avec ses employeurs sur le montant des dédommagements.

par Claire Dana-Picard

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.