NOUVELOBS.COM | 25.08.2009 | 11:04

Le tribunal révolutionnaire de Téhéran doit juger des activistes politiques du camp réformateur. Ils seraient au nombre de sept, d’après les agences iraniennes.

Le tribunal révolutionnaire de Téhéran (Reuters)

Le tribunal révolutionnaire de Téhéran (Reuters)

Un nouveau procès de manifestants débute mardi 25 août au tribunal révolutionnaire de Téhéran. Ils sont accusés d’avoir participé aux rassemblements qui ont suivi la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad en juin, d’après l’agence Isna. Les accusés seraient au nombre de sept, a annoncé l’agence lundi. Ils seraient tous des activistes politiques du camp réformateur interpellés pendant les heurts qui ont eu lieu entre forces de l’ordre et manifestants, précise l’agence Fars.

Toujours pas de verdict

140 personnes sont déjà passées devant le tribunal et sont en attente de jugement depuis l’élection présidentielle. Ces procès, largement critiqués par la communauté internationale et l’opposition iranienne, visent des réformateurs, des militants de l’opposition ainsi que Clotilde Reiss, une universitaire française, et deux employés des ambassades française et britannique. Aucun verdict n’a encore été dévoilé depuis le début des procès. 4.000 personnes ont été arrêtés au cours des manifestations et 300 seraient toujours en prison, d’après les sources officielles. Ces manifestations ont entrainé la plus grave crise en Iran depuis la mise en place de la République islamique en 1979.
(Nouvelobs.com)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.