AFP

La cour d’appel de Paris a donné raison jeudi à l’industriel italien Carlo de Benedetti et condamné un administrateur judiciaire, le Crédit Lyonnais et Oléron Participations, une société fondée par les hommes d’affaires Alain Minc et Pierre Bergé, à lui verser 6 millions d’euros.

En juillet 2008, le TGI de Paris avait estimé que les sociétés Soparfi, Oléron Participations, Avelinvest, ainsi qu’un avocat parisien s’étaient rendus coupables de manoeuvres frauduleuses à l’encontre de Ciga Luxembourg, une société appartenant au groupe Cerus de M. de Benedetti. Il les avait condamnés à verser solidairement 14 millions d’euros de dommages et intérêts.

Jeudi, la cour a mis hors de cause l’avocat et Avelinvest, estimant que les charges contre eux étaient insuffisantes. En revanche, elle a retenu la responsabilité d’un administrateur judiciaire, de la Soparfi, d’Oléron Participations et du Crédit Lyonnais, qui a permis à Oleron Participations de financer l’acquisition d’Hoyez.

La cour a toutefois réduit à 6 M EUR le montant des dommages et intérêts.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.