Images volées au procès Colonna : décision d'appel le 1er octobre

AFP

Relaxé en première instance, le rédacteur en chef de France 3 Corse, poursuivi pour avoir autorisé la diffusion d’images prises au prononcé du verdict au procès d’Yvan Colonna, sera fixé sur son sort en appel le 1er octobre.

Tout comme en première instance, le ministère public a requis une amende de 2.000 euros à l’encontre de Charles Frigara.

En décembre 2007, un journaliste de France 3 Corse avait filmé des images tournées par les services techniques du palais de justice de Paris et diffusées dans la salle de presse, montrant le président de la cour d’assises spéciale, Dominique Coujard, au prononcé de la condamnation à perpétuité d’Yvan Colonna pour l’assassinat du préfet Claude Erignac.

La séquence, d’une durée de 37 secondes, avait été diffusée le soir du verdict, le 13 décembre, au journal régional de France 3 Corse de 22H40 puis le lendemain à 19H00.

Le 18 décembre 2008, le tribunal correctionnel de Paris avait relaxé le prévenu, estimant que « la diffusion des images ne pouvait troubler la sérénité des débats qui étaient terminés, ni faire pression sur les témoins, ni avoir une influence quelconque sur l’issue du procès, le verdict étant en outre toujours rendu publiquement ».

Jeudi, devant la chambre 2-7 de la cour d’appel de Paris, M. Frigara a une nouvelle fois assumé la responsabilité de ces images.

Son avocat, Me Camille Romani, a plaidé que de telles images, illustrant la « sérénité de la justice », avaient un « véritable but pédagogique » vis-à-vis des jeunes. La loi qui interdit l’enregistrement de son ou d’image dans un prétoire est « dépassée », a-t-il martelé estimant ainsi que « quand une loi n’est plus adaptée, elle ne doit plus être appliquée ».

Dans un rapport rendu public l’automne dernier, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) avait suggéré de permettre aux médias audiovisuels d’accéder aux salles d’audience, partant du constat d’un « déficit de confiance » des Français envers la justice.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.