Vol au camping de Boeschèpe.-
Deux Tourquennois de 27 et 18 ans ont été condamnés pour vol, et par défaut (c’est-à-dire en leur absence car ils n’ont pas répondu à leurs convocations). Deux mois de prison avec sursis pour le premier. Deux mois ferme pour le second, au passé judiciaire plus fourni. On leur reproche d’avoir, en juin au camping de Boeschèpe, dérobé une sacoche contenant un portefeuille et un téléphone portable, dans une tente. Un vol qualifié d’«  aggravé » parce qu’il a été commis en réunion et qu’il a entraîné des dégradations, en l’occurrence des trous de cigarette pour percer la tente afin de s’y introduire.

Thiennes : vol sur fond d’alcool.- Le déroulement de cette soirée du 2 mai est très flou, l’alcool aidant. Toujours est-il qu’un vol a été commis dans une habitation, après effraction, à Thiennes. Le butin : un caméscope et des vêtements d’une valeur totale de 500 E.

Deux prévenus dans cette affaire. L’un, âgé de 21 ans et présent à la barre, a écopé de trois mois de prison avec sursis et de quatre-vingts heures de travail d’intérêt général pour complicité de vol. Circonstances aggravantes, le vol a étécommis en réunion et avec effraction. Et le jeune homme a déjà un casier judiciaire.

L’autre prévenu, 32 ans et casier jusqu’ici vierge, est absent au tribunal. Il a été condamné par défaut à trois mois avec sursis pour vol aggravé.

Violences conjugales à Bailleul.- Un agriculteur de 59 ans a comparu devant le tribunal pour avoir, entre juin 2006 et décembre 2008, frappé et menacé de mort sa femme. Des coups au bras toujours, alors que la victime souffre de polyarthrite. Et des menaces avec un couteau et un fusil de chasse qui ne fonctionne plus. Mais les faits sont là. Et reconnus par le prévenu.

L’origine des violentes disputes : le Bailleulois veut vendre la ferme et changer de région. Sa femme est opposée à cette idée, aujourd’hui abandonnée. « Je regrette mes gestes », lâche le prévenu, condamné à quatre mois de prison avec sursis.

Usage de cannabis à Hazebrouck.- Deux Hazebrouckois, un homme de 24 ans et une femme de 23 ans, ont été condamnés pour acquisition, détention, transport et usage de cannabis. Deux mois ferme pour lui, sous le coup de la récidive deux mois avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans pour la jeune femme.

Borre : « Panique » et délit de fuite.- «  J’ai paniqué, je suis rentré chez moi… », explique le prévenu à la barre. C’était dans la nuit du 16 au 17 octobre, à Borre. Le Flamand de 22 ans venait de commettre un délit de fuite : « Vous roulez trop prêt d’un véhicule stationné sur la route, vous cognez dedans, vous voyez les dégâts et vous ne laissez pas de carte de visite  », détaille le président, Benoît Pety. Pire, le prévenu retourne la situation à son avantage lorsqu’il doit rendre des explications à ses parents : il a retrouvé sa voiture abîmée à Lille. Ses parents lui conseillent de déposer plainte. Ce qu’il fait !

Le Borrois a été condamné à deux mois de prison avec sursis pour délit de fuite et dénonciations mensongères. En plus de la suspension de son permis de conduire pendant deux mois. •

VI. D.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.