AP | 12.10.2009 | 22:35

La cour administrative d’appel de Marseille vient de condamner l’hôpital psychiatrique Edouard-Toulouse, à Marseille (Bouches-du-Rhône), pour « défaillances », après la sortie de Joël Gaillard, un patient qualifié de schizophrène dangereux, qui avait commis un meurtre le 9 mars 2004 dans les Hautes-Alpes, a-t-on appris lundi auprès de la cour.

L’hôpital devra verser 15.000 euros à Michel Trabuc, le fils de la victime. Dans sa décision, la cour pointe les « défaillances du centre hospitalier dans la surveillance du patient ». Les magistrats sont revenus sur le jugement du tribunal administratif de Marseille, qui avait mis l’hôpital hors de cause en juin 2007.

L’hôpital avait autorisé le patient à sortir dans le cadre d’un régime de sortie à l’essai. Il y séjournait depuis 2001 après une série d’actes de violences, dans le cadre d’une hospitalisation d’office. Joël Gaillard s’était de nouveau évadé en décembre 2008 de l’hôpital, avant d’être repris à Aix-en-Provence durant la nuit du Nouvel An. AP

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.