S’il a mis le feu à sa cellule, « c’est parce que je devrais pas y être ». Un détenu qui croit que la vie, c’est « pas vu pas pris ». Mais il a pris deux mois de plus.

Fouad Dian, actuellement détenu au centre pénitentiaire de Moulins-Yzeure, est de mauvais poil. Il n’aime visiblement pas que le président du tribunal, lors de la dernière audience, lui parle comme aux autres prévenus, en lui rappelant son casier judiciaire. Le garçon de 23 ans fronce les sourcils et hausse le ton :

« Y’en a des autres qui ont un casier qui les exclut de la société. Moi, j’étais en train de me réinsérer ».

Le juge lève les sourcils, agacé : « Écoutez, vous avez 23 ans et déjà quatorze condamnations. Quatorze enregistrées? Des outrages, des rébellions, des vols avec violences? »

Fouad n’en démord pas, il ne devrait pas être là : « A ma première incarcération, j’étais un calme. Et puis, au fur et à mesure, je suis devenu de plus en plus agressif ». Le magistrat aussi : « Monsieur, les condamnations, elles tombent avec des faits, pas du ciel ! » Le détenu insiste : « J’ai été serré sur un contrôle d’identité, et après, y’a tout mon passé qui remonte ».

Une bombe : début avril, alors qu’il était détenu à la maison d’arrêt d’Aurillac (*), il a mis le feu à sa cellule. Un surveillant est venu le tirer du brasier alors qu’il suffoquait. Fouad Dian a alors encore explosé, il a insulté le surveillant. Le procureur Thomas Michaud en est resté abasourdi :

« Et en plus, vous insultez celui qui vous sauve? J’ai vraiment du mal à avaler que c’est parce que vous avez subi un contrôle d’identité que vous êtes en prison. Quand on est en prison, c’est qu’on a fait des choix. Et là, il faut les assumer ». Il a requis six mois de prison ferme.

Le tribunal a raccourci l’addition à deux mois ferme, mais il a rallongé la période de surveillance en ajoutant six mois de sursis avec mise à l’épreuve pendant deux ans, avec obligation de soins et d’indemniser le surveillant à hauteur de 550 ?.

(*) Une personne détenue peut être jugée à l’endroit où elle est incarcérée pour des faits commis dans une autre juridiction.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.