par  RFI

Aung San Suu Kyi.(Photo : AFP)Aung San Suu Kyi.
(Photo : AFP)
Les audiences du procès de l’opposante birmane devaient reprendre ce vendredi. La lauréate du prix Nobel de la paix est accusée d’avoir laissé un Américain pénétrer chez elle en violation de son assignation à résidence. La junte birmane peaufine son dossier d’accusation autour de cet homme qu’elle définit comme l’acteur clé de l’incident.

John Yettaw est américain, mormon, ex-militaire, il a réussi de façon rocambolesque à rendre visite à Aung San Suu Kyi en traversant à la nage le lac qui borde la maison de l’opposante birmane. C’était en mai dernier. La prix Nobel de la paix est aujourd’hui accusée par les autorités birmanes de l’avoir laissé pénétrer dans sa résidence surveillée. Elle est passible pour cela de 5 années de prison.

Le procès d’Aung San Suu Kyi reprend donc ce vendredi et la junte peaufine son dossier d’accusation.

Après avoir laissé entendre que John Yettaw était un agent secret, puis le petit ami de l’opposante, le régime militaire affirme aujourd’hui que l’homme a des liens avec des groupes d’opposants basés en Thaïlande et qu’il est l’acteur-clé d’un procès qui s’est déroulé pour l’essentiel à huis clos avec les dépositions de quatorze témoins pour l’accusation et deux pour la défense.

Un procès qui a suscité de nombreuses réactions indignées de la communauté internationale. Pour autant la junte semble durcir le ton, à la veille de la visite en Birmanie du médiateur de l’ONU, Ibrahim Gambari qui doit préparer une éventuelle visite de Ban Ki-moon à Rangoon le mois prochain. Les Nations unies exigent depuis des années la libération de tous les prisonniers politiques birmans y compris Aung San Suu Kyi. Sans résultat pour l’instant. Aung San Suu Kyi estime que ce procès est un prétexte pour la maintenir en détention jusqu’aux prochaines élections promises pour l’année prochaine par le régime birman.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.