Procès de John Demjanjuk: témoignage d'un ancien gardien de camp nazi

AP | 24.02.2010 | 14:51

Un ancien soldat soviétique fait prisonnier par les Allemands durant la Seconde guerre mondiale a témoigné mercredi dans le procès de John Demjanjuk, accusé d’avoir été un rouage actif de la machine d’extermination nazie. D’origine ukrainienne, Alex Nagorny a affirmé qu’il ignorait qu’il serait utilisé comme gardien dans un camp de concentration quand il a accepté de travailler pour les Nazis.

Cet homme âgé de 92 ans a déclaré devant le tribunal de Munich qu’il avait accepté de travailler pour les Nazis pour échapper à la faim quand il a été recruté dans un camp de prisonniers de guerre. « On m’a simplement demandé si je voulais travailler et j’avais faim », a-t-il témoigné. « C’était tout ».

Des millions de soldats soviétiques sont morts en captivité, durant la Seconde guerre et les avocats de John Demjanjuk arguent que ceux qui ont accepté de servir les Nazis n’avaient pas de choix.

Le ministère public affirme qu’à l’image de Nagorny, Demjanjuk, également natif d’Ukraine, a accepté de travailler pour les Allemands et a reçu une formation dans le camp SS de Trawniki avant de servir comme gardien dans le camp de la mort de Sobibor, en Pologne, ce qu’a toujours nié l’octogénaire, ouvrier retraité du secteur automobile de l’Ohio.

John Demjanjuk, 89 ans, affirme avoir été pris pour une autre personne. Il maintient qu’il servait dans les rangs de l’armée soviétique quand il a été capturé par les Allemands et qu’il a passé la majeure partie du reste de la guerre dans des camps de prisonniers.

L’octogénaire, qui a émigré aux Etats-Unis en 1952, est jugé pour complicité dans la mort de 27.900 personnes dans le camp d’extermination nazi de Sobibor.

Alex Nagorny a déclaré au tribunal qu’après avoir accepté de travailler pour les Allemands, il avait quitté le camp où il était prisonnier de guerre à Chelm (Pologne) pour le camp de Trawniki, situé à proximité, et y avait reçu une formation militaire rudimentaire.

Il a expliqué avoir travaillé comme gardien dans une usine aéronautique à Rostock, avant d’être envoyé dans le camp de concentration de Flossenbürg en Allemagne comme gardien vers la fin de la guerre.

Dans une déclaration faite à des enquêteurs allemands, Nagorny a affirmé qu’il avait été envoyé de Trawniki à Flossenbürg avec Demjanjuk. Bien que Demjanjuk n’ait été inculpé d’aucun crime à Flossenbürg, la déclaration est importante pour prouver que ce dernier exerçait la fonction de gardien, a déclaré Thomas Walther, qui a dirigé l’enquête à l’origine des poursuites contre l’octogénaire. AP

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.