Les repreneurs de l’usine Samsonite de Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, ont été condamnés aujourd’hui à de la prison ferme, par le tribunal correctionnel de Paris.

Qualifiés de « patrons voyous » pour avoir provoqué la faillite de l’entreprise et le licenciement de 205 salariés en détournant 2,5 millions d’euros, Michel Goulletquer, l’ancien secrétaire général de l’usine Samsonite a écopé de trois ans de prison, dont deux ferme, et l’ex-PDG, Jean-Jacques Aurel, à trois dont un an ferme.

Les deux anciens dirigeants étaient absents à l’audience.

Ils ont été condamnés en plus à une amende de 75.000 euros et à une interdiction de gérer une société durant cinq ans.

Le procureur Patrice Amar a rejeté « la fatalité économique derrière laquelle les prévenus ont tenté de se dissimuler. »

Patrice Amar avait stigmatisé à l’audience « la cupidité » de ces « patrons voyous », selon Le Figaro.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.