AP

Le tribunal correctionnel d’Ajaccio a condamné mercredi soir à des peines de prison ferme cinq des prévenus qui comparaissaient dans l’affaire du trafic de yachts volés en France et dont l’un a été retrouvé en Tunisie.

Au terme d’une journée d’audience marquée par l’absence des deux commanditaires présumés, neveux par alliance du président tunisien Zine El Abidine Ben Ali, qui devraient être jugés dans leur propre pays, Omar Khelil, déjà détenu en France depuis 15 mois, a été condamné à deux ans de prison ferme alors qu’une peine de quatre ans ferme avait été réclamée par le parquet.

Omar Khelil est présenté comme un intermédiaire dans le vol de trois luxueux yachts, commis en 2005 et 2006 à Cannes, au Lavandou (Var) et à Bonifacio (Corse-du-Sud).

Une peine de 24 mois de prison dont la moitié avec sursis a été prononcée contre Azzedine Kelaiaia, Xavier Rico et Cédric Sermand. Un autre prévenu, Olivier Buffe a été condamné à un an de prison ferme. Les trois derniers prévenus qui comparaissaient mercredi ont écopé de peines avec sursis: un an pour Sauveur Almenza, six mois pour Christophe De Almeida et Farid Chiha.

L’un des yachts volés, le Beruma, propriété de l’ancien président de la Banque Lazard, Bruno Roger, ami personnel de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, avait été retrouvé par un enquêteur privé, maquillé et caché dans le port de Sidi Bou Saïd près de Tunis.

Les deux neveux du président Ben Ali, Imed et Moez Trabelsi, ont été mis en examen par un juge d’instruction français, mais en vertu d’un accord bilatéral de coopération judiciaire entre la France et la Tunisie datant de 1972, ils devraient être jugés en Tunisie, ce qui a soulevé les protestation de plusieurs avocats de la défense des autres prévenus, dont Me Antoine Sollacaro, du barreau d’Ajaccio, qui a dénoncé « des pressions de la Tunisie sur la France ». AP

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.