AFP
11/06/2009 |

Un tribunal sud-coréen a établi aujourd’hui que le géant américain de l’informatique Microsoft s’était rendu coupable d’abus de position dominante tout en refusant d’accorder des dédommagements aux plaignants. Deux sociétés de logiciels sud-coréennes — Digito.Com et Sanview Technology Inc — réclamaient respectivement 30 milliards de wons (24 millions de dollars) et 10 milliards de wons (8 milliards de dollars)

Dans son jugement, le tribunal a indiqué que Microsoft avait violé les règles de la concurrence en intégrant notamment un programme de messagerie instantanée à son système d’exploitation Windows. Mais il a estimé que les deux sociétés plaignantes avaient perdu des parts de marché en raison du manque de compétitivité de leur tarifs ou à la suite d’opérations infructeuses effectuées à l’étranger.

« Il n’a pas été établi que les pertes aient un lien avec Microsoft, » a indiqué le tribunal.
En 2006, la Commission de la concurrence sud-coréenne (FTC) avait condamné le géant américain pour abus de position dominante et lui avait ordonné de s’acquitter d’une amende de 32,49 milliards de wons.

Microsoft est régulièrement dans le collimateur des partisans de systèmes ouverts. La Commission européenne notamment bataille pour l’ouverture des normes techniques et, via ses services de la concurrence, mène une offensive contre la position dominante de Microsoft sur le marché du logiciel.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.