07.07.2009 | The Guardian

Rangzieb Ahmed, un Britannique de 33 ans détenu pour terrorisme, assure qu’un membre du MI5 lui aurait rendu visite en avril dans sa prison. Cet agent lui aurait demandé, en échange d’une réduction de peine ou d’argent, de retirer les accusations de torture qu’Ahmed avait portées contre les services secrets britanniques. Arrêté une première fois et emprisonné au Pakistan, Rangzieb Ahmed affirme en effet avoir été interrogé et torturé par les services secrets pakistanais à la demande du MI5.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.