Un instituteur de Liernais, en Côte d’Or, est poursuivi pour avoir menacé avec un cutter un de ses élèves de CM1 qui montrait son zizi à ses camarades.
Plus de 4000 personnes -parents, professeurs, élus – ont signé une pétition pour soutenir le maître d’école.

Jean-Paul Laligant, 52 ans, instituteur à Liernais, en Côte d’Or, doit comparaître cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Dijon où il encourt théoriquement une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison et 45 000 euros d’amende. Mais que reproche-t-on au juste à ce maître d’école jusque là sans histoire ?

Les faits remontent au 26 septembre 2008. Ce jour-là, plusieurs des élèves de CM1 dont il a la charge le préviennent qu’un de leurs camarades baisse son pantalon pour montrer son zizi, relate Le Parisien dans son édition de lundi. Le maître d’école va voir l’élève déculotté et, montrant un cutter, lui déclare : « je coupe tout ce qui dépasse ».  Les parents sont prévenus. L’affaire en reste là. Mais deux mois plus tard, l’instituteur est convoqué à la gendarmerie. Il se retrouve poursuivi pour « violences ou voie de fait » contre son élève. Jean-Paul Lalignant assure pourtant, ce matin sur France Info, qu’il s’agissait d' »une boutade mal comprise ». Il espère être acquitté et pouvoir réintégrer ses fonctions.

Dans la petite commune de Liernais et les villages alentours, par solidarité avec l’instituteur, les écoles resteront fermées ce lundi. Plus de 4000 personnes -parents, enseignants, élus – ont signé une pétition de soutien, dont une partie devrait se rendre au tribunal avec lui.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.