L’homme qui a vu le double assassinat n’est pas venu témoigner

ARLON Le flou reste de mise dans le double assassinat commis à Bouillon le 2 août 2004 devant l’hôtel Panorama.

Martin Vogel, le principal accusé de la cour d’assises qui s’est ouverte lundi à Arlon, nie avoir abattu de sang-froid les deux hommes chargés d’échanger 400.000 € réunis dans une valise, contre un conteneur de cigarettes issues d’un trafic.

Ulrich Scherps, le vendeur des cigarettes également accusé avec trois autres hommes, reconnaît avoir fait appel à Vogel, par l’intermédiaire de Monsieur Paul alias Prelj Prosku, pour voler l’argent. Mais nie avoir ordonné de tuer le Polonais et le Roumain, comme il a vu Vogel le faire en cette chaude après-midi estivale.

Les sept femmes et cinq hommes du jury ont entendu hier la version des enquêteurs de la police judiciaire fédérale de Neufchâteau. Photos des lieux à l’appui, les policiers ont reconstitué les faits, sur base essentiellement du témoignage d’un homme qui se trouvait à 20 mètres de la scène du crime.

Un témoin convoqué hier mais qui ne s’est pas présenté devant la cour. Dans ses déclarations à l’époque des faits, il disait avoir vu Vogel abattre le passager puis le conducteur de la voiture. Vogel qui était ensuite passé le long de la voiture du témoin pour rejoindre sa voiture dans laquelle une amie l’attendait pour rentrer à Bruxelles. Vogel a toujours nié avoir tué mais aussi avoir trouvé la mallette contenant l’argent. « J’avais en main une valisette dans laquelle se trouvaient mes factures. C’était pour paraître moins suspect en attendant le rendez-vous. »

« Alors , s’interroge l’avocat général, pourquoi n’avez-vous pas donné cette valise aux enquêteurs ? »

Et le chef d’enquête de préciser : « Cela fait 5 ans qu’il promet de nous la remettre !  » Vogel réagit par un léger rictus.

Laurence Brasseur

© La Dernière Heure 2009

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.